jeudi 28 juin 2007

Une journée a Tampere

La phrase du jour : "Pourquoi existons-nous ? Qu'offrons-nous en echange des impots payes par les citoyens ?" (Tuula Haavisto, directrice de la BM centrale de Tampere).



Apres deux heures de bus vers le nord (la Finlande est decidement un pays de foret... et de pluie...), nous visitons la BM centrale de Tampere (200 000 habitants), qui a egalement une vocation de cooperation au niveau de la region. La directice souligne que la force des BM finlandaises, c'est de travailler toutes en reseau, et de n'etre jamais isolees.


Elle nous informe de la loi sur les bibliotheques qui affirme trois grands principes obligatoires :
- du personnel competent
- gratuite
- travail en reseau


A Tampere, la formation a internet s'adresse particulierement aux parents, pour leur apprendre a evaluer "dans quel monde internet leurs enfants vivent" : bus internet, "net squares" et ordinateurs a disposition partout dans la bibliotheque. Une bibliotheque tres frequentee, mais la directrice veut la rendre encore plus "populaire", et souligne combien le travail educatif des bibs joue un role de prevention dans la societe.



Nous avons apprecie le grand hall circulaire, agora ou trait d'union distribuant tous les services d'une bibliotheque decloisonnee. C'est le mobilier qui differencie les espaces. Sur la mezzanine une cafeteria voisine avec l'espace d'exposition. L'espace audiovisuel, a l'etage egalement, n'est manifestement pas le service preponderant (a noter cependant le nombre impressionnant de partitions).


L'apres-midi nous avons visite une bibliotheque annexe de 900m2, Sampola, dans un quartier populaire. Un seul plateau, carre, avec une banque d'accueil centrale, autour de laquelle sont disposes les differents espaces. Une fois de plus le mobilier joue pleinement son role et transcende le lieu. A noter deux points forts : l'espace presse est abrite derriere des panneaux de verre et des claustras, la cabane finlandaise qui abrite l'heure du conte, remplie de livres dans un decor de chambre d'enfants.


La bibliotheque abrite egalement un des deux "net squares" de la ville. Un effort particulier d'accueil et de formation est fait en direction de publics empeches (dyslexiques et immigres), en relation avec des associations.







D'autres constats a l'issue de cette journee :


- Les bibliotheques finlandaises sont toujours implantees dans des lieux de vie : centres commerciaux ou culturels, ou deviennent elles memes des lieux de vie recherches par d'autres partenaires (associations, commerces...). La bibliotheque est un produit d'appel !!

- Pas d'elitisme dans le choix des revues (Oncle Picsou, revues d'ados et people...). Le nombre d'abonnements aux journaux et periodiques est partout tres eleve (plusieurs centaines).

- Une politique d'exemplaires multiples pour la fiction, au detriment d'une plus grande diversite ??

- Un constat davantage en demi-teinte : les espaces jeunesse ou musique ne sont pas forcement en pointe. Peu d'endroits proposent des DVD. L'imprime semble preponderant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire